Huile de palme

août 19, 2011 7:04 | No Comments

FICHE D’INFORMATION

  • NOMENCLATURE INCI : ELAEIS
  • GUINEENSIS N°CAS : 8002-75-3
  • N°EINECS/ELINCS : 232-316-1

UTILISATION INVIDUELLE

Les acides palmitiques et oléiques sont les acides gras les plus abondants dans cette huile. Les carotènes donnent sa couleur rouge-orangé caractéristiques de l’huile vierge de palme et avec les tocophérols contribuent à la stabilité et à la valeur nutritionnelle de cette huile. Les propriétés de l’huile de palme lui confèrent une grande souplesse d’utilisation dans les produits alimentaires et non-alimentaires.

GENERALITES

Elaeis ou palmier à huile originaire de l’Afrique Occidentale…

Origine :

Elaeis vient du grec « Elaia » qui signifie olive car le fruit du palmier a une conformation voisine de celle de l’olive, « guineensis » rappelle, ce qui est maintenant reconnu, que cette plante est originaire du Golfe de Guinée.

Botanique :

C’est une plante pérenne de la famille des palmacées qui constitue un groupe distinct au sein des monocotylédones. Le genre Elaeis comprend deux espèces principales : l’une africaine , E. guineensis ou palmier à huile, l’autre amazonienne, E. oleifera, appelée aussi E. melanococca. Le palmier à huile est un arbre constitué d’un stipe se terminant par un bouquet d’une quarantaine de feuille de 6 à 8 m de longueur. Un régime pèse de quelques kilos à 100 kilos et porte 500 à 4000 fruits représentant 60 % du poids total. Il s’écoule environ 6 mois entre la floraison et la maturité. Le fruit est ovoïde plus ou moins ventru pèse de 5 à 30 g et mesure de 3 à 5 cm. En coupe, on distingue de l’extérieur vers l’intérieur : un épiderme lisse et brillant, la pulpe ou mésocarpe qui renferme 40 à 60 % d’huile de palme, la coque ou endocarpe très dure et noire, et une amande de forme plus ou moins ovoïde. La graine est constituée de l’amande et de la coque et pèse de 1 à 6 g selon les variétés. L’amande appelée palmiste comprend un tégument mince et adhérent, un albumen cartilagineux qui contient environ 50% d’huile dite de palmiste et un embryon. Arbre pouvant atteindre 15 à 20 mètres de hauteur mais dans les palmeraies de culture les élaeïs ne dépassent pas 4 mètres. Les noix de palme sont groupées en régimes. Un régime peut porter jusqu’à quinze cents noix ou drupe charnues de couleur rougeâtre. Les principaux producteurs sont : Togo, Côte d’Ivoire, Dahomey, Nigéria et Congo pour l’Afrique, Malaisie et Indonésie pour l’Asie.

Culture :

Cette plante est l’oléagineux cultivé le plus productif à l’hectare. Le palmier est cultivé en plantation industrielles. Le palmier à huile produit toute l’année, les régimes doivent être coupés à bonne maturité et traités dans les 48 h qui suivent leur récolte. Les arbres sont donc visités tous les 10 jours. Selon la hauteur du stipe les régimes mûrs sont coupés à la machette puis au couteau.

Obtention de l’huile :

Le palmier à huile Elais guineensis produit des fruits dont on obtient l’huile de palme extraite de la pulpe et le palmiste correspondant à l’amande et dont on extrait l’huile de palmiste. La récolte terminée, la première opération est de séparer la pulpe du noyau. La pulpe qui contient 40 à 50% d’huile est traitée sur place dans les huileries et donne une huile d’une couleur variant du jaune orangé clair au rouge foncé due à la présence de carotène dans la fraction insaponifiable. L’huile de palme est ensuite raffinée (neutralisée, décolorée puis dèsodorisée). Les noyaux, après séchage, sont concassés et leurs amandes sont envoyées vers des usines de pays européens où elles seront traitées pour donner une huile de couleur blanche et concrète l’huile de palmiste.

COMPOSITION

Composition en acides gras :

  • C12 :0 < 0.2 %
  • C14 :0 1 – 2 %
  • Acide palmitique C16:0 43 – 46%
  • Acide palmitoléique C16:1 < 0.3 %
  • Acide stéarique C18:0 4 – 6 %
  • Acide oléique C18:1 37 – 41 %
  • Acide linoléique C18:2 9 – 12 %
  • Acide linolénique C18:3 < 0.4 %
  • C20:0 < 0.4 %

PROPRIETES

Les acides palmitiques et oléiques sont les acides gras les plus abondants. Les carotènes donnent sa couleur rouge-orangé caractéristiques de l’huile vierge de palme et avec les tocophérols contribuent à la stabilité et à la valeur nutritionnelle de cette huile. Les propriétés de l’huile de palme lui confèrent une grande souplesse d’utilisation dans les produits alimentaires et non-alimentaires. L’huile de palme est utilisée comme huile de table principalement dans les régions de culture. Le procédé de fractionnement de l’huile de palme accroît son potentiel d’utilisation. L’hydrogénation et l’interestérification lui permettent d’entrer dans la composition de produits tensio-actifs élaborés. L’huile et l’oléine de palme exportées sont destinées à la friture en raison de son excellente stabilité thermique à l’oxydation et notamment à la friture industrielle. La stéarine , les huiles acides et les condensas de distillation sont utilisés en lipochimie.

CARACTERISTIQUES

  • Aspect solide à 20°C
  • Couleur blanc Densité (à 20°C) 0.890 – 0.905 g/cm3
  • Point de glissement 35 – 40 °C
  • Indice d’iode 46 – 60
  • Indice de saponification 199

CONDITIONNEMENT

  • Stockage : dans des containers fermés à moins de 30°C
  • Emballage : en fûts plastiques